Eglantine Éméyé, journaliste à France Télévisions, auteure de Tous tes mots dans ma tête et présidente de l’association Un pas vers la vie, a rédigé un merveilleux avis de lecture sur l’ouvrage touchant de Philippe Sardo, Le papa que je voulais être. Vous pouvez le retrouvez directement sur son instagram ou ci-dessous :

« Je vous recommande le livre de Philippe Sardo: Le papa que je voulais être (éditions édita), qui est un récit de prime abord un peu simple, mais en définitive réellement séduisant. Philippe Sardo se décrit lui-même, face à la soudaineté, à la sidération, à la violence de cette découverte d’un enfant anormal : un bébé qui a une anomalie cardiaque qu’il va falloir opérer à répétition au fur et à mesure qu’il grandit et que sa valve artificielle va devoir être changée pour une plus grande. Et puis plus tard, à l’adolescence, une maladie « annexe »,qui fait de son fils un solitaire aux rapports distants, difficiles, parfois agressifs avec le monde. Un syndrome qui a quelques points communs avec l’autisme.Enfin, le mal-être de sa fille, 2ème enfant, victime collatérale, de la situation de la famille.
Ce qui est attachant, dans ce récit, c’est que l’auteur ne se ménage pas, jusqu’au désir de mort, parfois, la sienne et celle de son enfant.
Et puis, il y a le couple qu’il forme avec sa femme, équilibrée, aimante, toujours solidaire, au point qu’on se demande parfois s’il ne passe pas un peu à côté du drame qu’elle vit, elle aussi.
On mesure aussi, accessoirement, à quel point l’hôpital, impressionnant de compétences, gratuit pour tous dans les opérations les plus lourdes, est chez nous unique au monde.
Un livre sans prétention, modeste, mais attachant et qui suscitera des échos forts chez tous ceux qui vivent de pareils moments. »

© Capture d’écran.