Boutique

Accueil|Boutique
  • Stéphanie est journaliste. Célibataire enjouée abordant la quarantaine, elle se rend sur les pas de ses ancêtres auvergnats pour faire un reportage sur la coutellerie à Thiers. Mais elle ne s’imagine pas quelle aventure l’attend au « château », la grande maison familiale où elle retrouve sa tante Geneviève. L’immense grenier de la demeure recèle bien des trésors. Mais quel peut bien être le sens de la phrase écrite sur ce petit papier soigneusement caché dans le vêtement de la belle poupée que Stéphanie découvre dès son arrivée ? Venue pour enquêter sur les « ventres jaunes », elle va se surprendre à rencontrer l’amour mais aussi à endurer des souffrances à la mesure de la tragédie qui s’était déroulée à l’insu de tous des années auparavant. Ce roman qui s’inscrit bien dans l’histoire du XXe siècle dont il rappelle la vie quotidienne mais aussi les heures sombres fait souvent froid dans le dos. Mais les crimes les plus horribles restent rarement impunis…
  • Un couple heureux, avec un fi ls, Daniel, une fille, Marie, et une petite chienne, Dora. Tout aurait pu être si simple… Mais il n’en a pas été ainsi. Il y a eu cette femme machiavélique, cette Claudette qui a tout fait basculer. Marie n’avait que quatre ans quand le drame a commencé. Elle n’a pas compris mais d’année en année, au fil des événements, elle n’a cessé de faire tout ce qu’elle pouvait pour retrouver ce père qu’elle aimait tant. Ce père qui n’a cessé d’essayer de rebondir, poursuivi par la malchance et l’alcool. Un roman d’amour et de tendresse, plein de fraîcheur et d’émotion, inspiré d’une histoire vraie. Celle d’une petite fille bien attachante et un papa tellement perdu que le lecteur a, comme Marie, bien envie de l’aider à sortir de cet enfer.
  • Ceci est mon histoire, ma vie, nos vies. À ceux qui pensent que l’argent permet tout et rend heureux, je leur dis, oui, peut-être, ou, non, sûrement. Le bonheur est à quel prix ? Et vous, comment auriez-vous géré une telle aventure ? Peut-être mieux que moi ou moins bien. Quand je croise une pauvre âme en peine qui erre dans les rues complètement paumé, je me dis que ce pourrait être moi aujourd’hui si la vie ne m’avait pas redonné un coup de pouce.
  • Voici un guide sur la couleur qui dépoussière le genre, à l’image de son auteur, Gilse, artiste passionnée qui enseigne le pastel depuis des années. Travailler la couleur implique d’assimiler certaines règles que Gilse a expliquées et simplifiées au maximum et ce, de façon particulièrement visuelle, à travers un grand nombre d’exemples. Teintes, tons, nuances, température, valeurs, etc., vous ne verrez plus les couleurs de la même façon ! Gilse a voulu son livre suffisamment petit et pratique pour qu’il suive partout l’artiste qui est en vous, quelle que soit votre technique. Pastelliste confirmée, Gilse aime exploiter toutes les voies qui s’ouvrent à elle. L’esprit perpétuellement en ébullition, elle se remet constamment en question pour faire évoluer son travail,  encore et toujours, testant, telle une alchimiste, toutes les combinaisons possibles entre supports et produits destinés (ou non !) au pastel sec. Professeure de pastel, sa façon bien à elle d’enseigner permet aux élèves, quel que soit leur niveau, d’ouvrir leur regard sur le monde qui les entoure, faisant tomber une à une les barrières des techniques du dessin et du pastel. Cette collection, fruit de ses recherches et de son expérience avec les élèves (et de tous leurs questionnements), est pour Gilse un moyen de faire découvrir voire redécouvrir le pastel sec comme un art majeur… aux possibilités infinies !
  • Bienvenue dans l’imaginaire de DOUiT ! La première collection de cahiers pour enfants qui propose une histoire et des activités qui donnent vie à ses personnages : des dessins à colorier au fil de l’histoire, mais aussi des objets à créer avec beaucoup de récup’, que les enfants (à partir de 5 ans) feront seuls ou avec les grands, sous l’oeil attentif de DOUiT. Découvrez deux petits crabes curieux de tout, Craby et Criby, qui partent à l’aventure grâce à leur amie Madame la Mouette paresseuse !
  • Bienvenue dans l’imaginaire de DOUiT ! La première collection de cahiers pour enfants qui propose une histoire et des activités qui donnent vie à ses personnages : des dessins à colorier au fil de l’histoire, mais aussi des objets à créer avec beaucoup de récup’, que les enfants (à partir de 5 ans) feront seuls ou avec les grands, sous l’oeil attentif de DOUiT. Poulpi le poulpe et son amie Jelly la méduse partent à la découverte d’un bien étrange univers, celui créé par Kris le homard, avec des déchets qui polluent l’océan…
  • Bienvenue dans l’imaginaire de DOUiT ! La première collection de cahiers pour enfants qui propose une histoire et des activités qui donnent vie à ses personnages : des dessins à colorier au fil de l’histoire, mais aussi des objets à créer avec beaucoup de récup’, que les enfants (à partir de 5 ans) feront seuls ou avec les grands, sous l’oeil attentif de DOUiT. Tous les matins, Josie pond son oeuf, et tous les matins, il est volé. Mais par qui ? Elle demande à ses amis de la ferme de l’aider à trouver lecoupable.
  • Claire raconte. Sans jamais rien passer sous silence, sans honte et sans détour. Une enfance triste, une adolescence plutôt déglinguée, une grossesse improbable à l’âge de dix-huit ans, un amour aussi infini qu’imprévisible pour sa fille. Des galères, une rencontre, la naissance d’Alderic, et encore des galères. Une volonté farouche de tout faire pour garder ses enfants et le sort qui s’acharne encore et toujours. Et c’est la séparation tant redoutée, la descente qui s’ensuit. Quand le ciel s’éclaircit enfin, ses enfants la rejettent. Mais la vie continue, avec son lot de péripéties, de rebondissements et d’émotions fortes. L’écriture limpide, efficace et rythmée, entraîne le lecteur dans le tourbillon de cette histoire qui raconte la vie, la vraie.
  • Jean Bozonnet (1904-1982), artiste dans l’âme, était aussi doué pour le dessin que pour la sculpture. Très inspiré par Maillol, il a laissé une œuvre attachante que sa fille a voulu faire connaître par ce livre riche en illustrations.
  • Ouvrez ce livre et vous découvrirez l’histoire de La Guibole et Frisou, deux gamins traînant leur misère au bord de la Marne, à Maisons-Alfort, en 1900. Contraints à chaparder pour le compte de Maître Horace, sous la menace du terrible « Chicots noirs », ils survivent tant bien que mal. Réussiront-ils à s’échapper des griffes de ces monstres ?   Ce court récit, enlevé et généreusement illustré, fait irrésistiblement penser aux feuilletons paraissant dans les journaux, il y a bien longtemps. Il nous plonge dans un univers en noir et blanc, où dans la nuit surgit la lumière de l’espoir.
  • Marthe a du cœur et cela lui joue des tours. Lorsqu’elle rencontre André Thévenon, d’abord rebutée, elle perçoit bien la fêlure du personnage. Mais, attendrie, elle ne voit pas venir le piège. Elle souffrira en silence, supportera tout, la mesquinerie, l’autoritarisme et surtout la bêtise de son époux aveuglé par ses principes. C’est d’une vie de femme du xxe siècle, marquée par les deux guerres mondiales, qu’il s’agit ici. Une vie de femme comme bien d’autres, entravée par un sens du devoir allant jusqu’à l’abnégation. Avec beaucoup de justesse, l’auteur dresse le portrait d’une femme attachante et sensible. Un texte qui s’inscrit avec pertinence dans la grande tradition du roman psychologique. Né en 1951, François Tézenas du Montcel, agrégé de Lettres retraité, a consacré une bonne partie de son temps à l’écriture, passant de l’autobiographie pure aux chroniques à vocation pamphlétaire. Il a sur le tard abordé le roman. Marthe, une vie entre parenthèses est son deuxième roman.
  • Ah ! Le confinement de ce printemps 2020… On l’aura tous vécu différemment, avec nos doutes, nos espoirs, et surtout nos rêves de liberté ! L’artiste nous propose dans ce carnet ses sentiments journaliers en cette période singulière, avec fraîcheur et poésie. Non, ce n’était pas toujours évident, mais avec un peu de légèreté et d’optimiste, tout est bien plus supportable. 
Aller en haut