Boutique

Accueil|Boutique
  • Michel n’en croit pas ses yeux : c’est bien un enfant qu’il voit là-bas entrer dans l’eau en plein hiver, son cartable à la main ! Il se précipite… Comment Jérémy, huit ans, en est-il arrivé là ? Un instituteur tout-puissant, bien noté par sa hiérarchie, apprécié des parents, l’a humilié. Proscrit, l’enfant a fini par se croire coupable de tout et, malgré la bienveillance de ses parents, s’est muré dans un silence de plus en plus profond. Avec finesse et sensibilité, Alain Licoine livre ici un récit à la fois touchant, lucide et questionnant. Lui qui connaît si bien les rouages de l’école entraîne le lecteur à mieux les comprendre. Et surtout à réaliser comment certains individus peuvent en profiter pour nuire bien trop longtemps en toute impunité. Alain Licoine, né en 1948 dans la Vienne, a essentiellement travaillé au service des enfants dans la région de Poitiers. Avec la retraite, il a retrouvé le goût d’écrire mais aussi celui de la photographie et de la découverte des paysages au cours de ses nombreux voyages en France.
  • Nina écoute Rachel, ses propos la ramènent à sa propre histoire. Et pourtant, elle voudrait oublier, le meilleur comme le pire, la violence qui surgit, fulgurante, irrépressible. Puis les excuses, les promesses… Celui dont elle ne dira jamais plus le prénom a recommencé. Comment se reconstruire ? Nina a réussi, mais l’inacceptable peut-il s’effacer ? Un roman sensible, maîtrisé, d’une efficacité redoutable pour traduire le trouble, la fracture, la douloureuse réalité vécue par trop de femmes.
  • Léontine, Odette, Fernand, Marceline, Suzanne partagent un quotidien étonnant. Maria Ribeiro, qui accompagne depuis de nombreuses années des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, les observe avec infiniment d’amour et de tendresse. Sensible au côté décalé, délirant de ce qu’elle entend chaque jour, elle a su créer avec talent un univers aux accents féliniens. Au fil de dialogues émouvants et cocasses se joue, piquée sur le vif, la tragi-comédie de la fin de vie.
  • À la guerre comme à la guerre, dit-on. Difficile de toujours échapper aux compromissions, aux petites ou grandes lâchetés quand on est ballotté, dépassé par les événements. Une erreur, un faux pas et quelquefois la spirale infernale s’enclenche, la vie tourne au drame. Georgette, jeune, jolie, fragile, dont le mari est fait prisonnier en 1940. Deux enfants pleins de vie, Paulot et Tavic. Un propriétaire un peu trop compréhensif pour être honnête… Tavic raconte, avec l’insouciance des gosses de son âge. C’est avec la liberté du romancier qu’Ivan Maurer interprète l’histoire de Georgette, mais l’intelligence du coeur ne l’a-t-elle pas mené au plus près de la vérité de cette grand-mère inconnue ?
  • Les Bottes

    15,00
    Après le temps des ombres bottées, bien des secrets remontent à la surface. Rosa découvre qu’elle n’est pas qui elle croyait. Espérance apprend que son bébé disparu est vivant. Le colonel Estenso se demande comment protéger sa famille… Que pèse le lien de la chair ? Le corps a-t-il besoin de souffrir pour entendre son cri intérieur ? Et comment effacer la trace des bottes ? L’océan est présent. Il écoute, imprègne, transforme les personnages. Un roman choral où les voix s’entrecroisent, où les sentiments s’entrechoquent, emportés par une écriture hypnotique au rythme du ressac.
  • Ceci est mon histoire, ma vie, nos vies. À ceux qui pensent que l’argent permet tout et rend heureux, je leur dis, oui, peut-être, ou, non, sûrement. Le bonheur est à quel prix ? Et vous, comment auriez-vous géré une telle aventure ? Peut-être mieux que moi ou moins bien. Quand je croise une pauvre âme en peine qui erre dans les rues complètement paumé, je me dis que ce pourrait être moi aujourd’hui si la vie ne m’avait pas redonné un coup de pouce.
  • Comme un photographe capture des instants furtifs avec son objectif, Claudine Griselin saisit des moments de vie avec sa plume. Dans ce recueil de poèmes et de courtes nouvelles, l'auteur dépeint, avec délicatesse et sensibilité, une personne, un lieu ou un objet. Une écriture à la fois picturale et musicale.
  • Un album plein de poésie, illustré de collages simples et colorés, pour faire découvrir la magie des couleurs aux tout-petits.
  • Un album plein de poésie, illustré de collages simples et colorés, pour les doux rêves de bébé.
  • Un album plein de poésie, illustré de collages simples et colorés pour parler d’amour avec les tout-petits.
  • Dans la Bretagne des années 1960, Lucie, orpheline de mère, ne comprend pas pourquoi son père, insaisissable, l’empêche de vivre comme les autres. À une époque où les femmes commencent à s’émanciper, elle découvre Paris grâce à sa tante. Mais un amour désenchanté bouleverse sa vie et l’oblige à retourner vivre dans la maison de son enfance. Quel est donc le secret de famille qui empoisonne sa vie ? Son père finira-t-il par le lui dévoiler ? Et combien de temps devra-t-elle attendre ? Mais attendre quoi ?
  • Stéphanie est journaliste. Célibataire enjouée abordant la quarantaine, elle se rend sur les pas de ses ancêtres auvergnats pour faire un reportage sur la coutellerie à Thiers. Mais elle ne s’imagine pas quelle aventure l’attend au « château », la grande maison familiale où elle retrouve sa tante Geneviève. L’immense grenier de la demeure recèle bien des trésors. Mais quel peut bien être le sens de la phrase écrite sur ce petit papier soigneusement caché dans le vêtement de la belle poupée que Stéphanie découvre dès son arrivée ? Venue pour enquêter sur les « ventres jaunes », elle va se surprendre à rencontrer l’amour mais aussi à endurer des souffrances à la mesure de la tragédie qui s’était déroulée à l’insu de tous des années auparavant. Ce roman qui s’inscrit bien dans l’histoire du XXe siècle dont il rappelle la vie quotidienne mais aussi les heures sombres fait souvent froid dans le dos. Mais les crimes les plus horribles restent rarement impunis…
Aller en haut