Essais

Accueil|Essais
  • De 1905 à 1916, à Tamanrasset, initialement village d’une vingtaine de cabanes en roseaux du désert, Charles de Foucauld a partagé la vie des Touaregs de l’Ăhaggar, il a étudié leurs mœurs et leurs coutumes dans les moindres détails. Il voulait être touareg parmi les Touaregs pour mieux leur faire partager son amitié et sa charité ; ses ouvrages révèlent, en ordre dispersé, leur manière de penser, de réagir et d’exprimer leurs sentiments. Le regroupement de ces observations dessine l’âme touarègue telle qu’elle était à l’aube du XXe siècle. Ce qui donne l’occasion de s’interroger sur les évolutions qu’elle a connues un siècle plus tard et qui font que les Touaregs forment encore un peuple particulier. Michel Bourgin est historien de formation. Saint- cyrien, il effectue une carrière militaire de logisticien et a ses premiers contacts avec le monde musulman à Sarajevo, en Ex-Yougoslavie en 1997. À partir de cette date, il approfondit ses connaissances sur Charles de Foucauld et les Touaregs du Grand Sud algérien.
  • Si un certain hasard est au début de la vie, est-ce à dire qu’il en soit au fondement ? Si tel était le cas, on comprend que la seule éthique qui tienne puisse être celle d’un homme objectivant et objectivé. Si au contraire apparaissent des lois dans la nature, ne sont-elles pas le signe d’un Logos à l’œuvre, offrant la possibilité de s’émerveiller et de collaborer humainement à un projet inscrit dans la nature ? Roselyne Le Gall, ancienne élève de l’École normale supérieure, docteure en philosophie, travaille actuellement sur la philosophie de la nature, ce qui l’engage à explorer de nouvelles voies pour préserver à la nature un avenir qui permette à l’homme d’en être l’allié, le gardien et l’interprète.
Aller en haut